Le restaurant le Quinzième existe depuis dix ans, qui l'eut crû ?
Caché derrière l'aura médiatique de Cyril Lignac, le restaurant a enfin gagné ses lettres de noblesse et une première étoile en mars 2012. Et franchement, ce n'est que juste récompense tellement l'expérience culinaire est bluffante.

Je vous raconte !

Une grande salle chic et élégante, des tables espacées et une ambiance feutrée pour ce restaurant situé dans une rue improbable du 15ème arrondissement, dans laquelle il faut bien le dire, je n'avais jamais mis les pieds !
Première bonne impression pour le cadre et surtout l'accueil souriant.

Le Quinzième (*)

Après quelques amuse-bouches délicats et variés (saumon cru, beignet, tartelette…), j'assiste à un festival de saveurs.
Ici point de cumul des genres, la cuisine est française, centrée sur le produit.

Avant de démarrer, il vous faut savoir que fidèle à la tradition aveyronnaise, la maison vous fera garder votre (joli) couteau pendant tout le repas.
Je serais bien repartie avec moi...!

Mais revenons-en au plus important, l'assiette !!

La langoustine de pêche rôtie au beurre demi-sel se présente donc, fière et délicatement posée sur un lit de légumes crus et cuits et se verra recouverte d'un consommé de gingembre citronnelle.
Ca commence fort !

Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)

Vient ensuite un de mes plats coups de coeur, l'oeuf de poule bio, épinards, caviar, sauce au champagne. D'une délicatesse...

Le Quinzième (*)

Le Chef aime les produits, le Chef ose, le Chef nous présente une tranche de foie gras poêlé accompagnée de son condiment citron, soja, gingembre, sauce aigre-douce.

L'acidité du condiment vient donner du peps à la douceur du foie gras délicatement saisi. Un juste équilibre. Tout simplement.

Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)

Côté marin, le turbot de ligne de Roscoff (cuisiné à l'huile d'olive curry) et sa crème de chou-fleur au lait de coco répond à toutes mes attentes. Cuisson parfaite, équilibre des saveurs, douceur du plat. Rien que d'en parler, ça me donne envie de me lover dans un canapé confortable sous un plaid tout doux...

Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)

Petit intermède (ou pause publicitaire si vous préférez)

J'ai eu la chance de goûter un plat magique lors d'un précédent passage au Quinzième, il me faut vous le présenter : gnocchi de homard parmesan...ou le comble de la gourmandise...

Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)

Pause pub terminée.

Côté viande, retour en enfance garanti avec cette magnifique volaille rôtie au beurre demi-sel et ses spaghetti à la carbonara sauce Albufera. Ca c'est gourmand !!

Le Quinzième (*)

Les assiettes sont élégantes et graphiques. J'aime cette précision et ce raffinement (sûrement mon côté psycho-rigide qui réapparaît ahaha).

Un peu de fromage (accompagné d'une délicieuse salade) et place aux desserts !

Le Quinzième (*)

Et là encore, je suis scotchée. D'ordinaire, les desserts, ce n'est pas ce que je préfère mais surtout, je trouve que c'est difficile de trouver de bons desserts même dans des restaurants gastronomiques.

Cyril Lignac propose ici de vrais desserts de pâtissier. Beaux et bons. Mélanges de textures, savamment dosés en sucre pour ne pas être écoeurants en fin de repas.

Je vous laisse admirer : la framboise bio du Sud-Ouest (dégustée à la fin de l'été) chantilly estragon, fin sablé et sorbet framboise, la poire chantilly légère au yuzu, fins copeaux de chocolat blanc, marmelade de poire parfumée au gingembre ou encore la boule meringuée vanille et coulis passion...

Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)
Le Quinzième (*)

Quelques mignardises pour terminer (menthe et cacahuète)...

Le Quinzième (*)

Le Quinzième ou mon gros coup de coeur de cette année 2014.

Un service aux petits soins, adorable et efficace, sans trop de manières. Juste ce qu'il faut.
Spéciale dédicace au sommelier et à la charmante Adeline en salle :-)

Une cuisine authentique, de précision et de couleurs. Mais surtout une cuisine de produit, pure, magnifiée par des sauces magnifiquement pensées.

Un Chef attachant, bourré de talent, mettant son coeur pour rendre le produit bon et…joyeux.

Un seul mot, MERCI.

Petit conseil, réservez la table d'hôtes du restaurant, à l'écart, qui donne directement sur les coulisses puisque vous pouvez admirez le travail des cuisiniers à travers une baie vitrée. Un moment magique...

Le Quinzième (*)

Restaurant Le Quinzième - Cyril Lignac (*)

14 rue Cauchy - 75015 Paris
01 45 54 43 43

Menu découverte : 110€ / Menu Dégustation : 150€ / Menu déjeuner 59€ (hors accord mets-vins)

Commenter cet article

festivalde Khan 28/11/2014 21:48

pinaise ça donne très très envie ..mais oui domage que ce ne soit pas accéssible a tous ...

isa 26/11/2014 19:14

J'y étais il y a 3 semaines avec mon mari pour notre anniversaire et j'ai décidé de ne plus aller manger au restaurant jusqu'á notre prochain séjour á Paris....tous les autres restaurants vont me sembler fades!

goeminne 26/11/2014 18:56

dommage,un peu cher pour ma bourse,mais on peut rêver......

goeminne 26/11/2014 18:56

ça fait rêver........merci cyril.....

Marge 26/11/2014 18:31

Dommage que ce ne soit pas plus accessible financièrement parlant.... :'(

Le Calvez 26/11/2014 18:27

Mon Dieu mais tout ceci a l'air si bon, une grande envie de déguster!!!!

puech 26/11/2014 16:54

oulala je suis plus que d'accord ......c'était un régal ... nous y sommes allés pour l'anniversaire de mon mari ....il y a plus d'un moi et nous ne nous en sommes toujours pas remis !!!!
bravo Cyril ........ on a juste regretté de ne pas avoir osé faire la photo ....

Tottoli S 26/11/2014 16:01

entièrement d'accord du très beau et très grand niveau, un service parfait et pro ,une carte des vins magnifique avec un excellent rapport/qualité prix chose rare pour un étoilé parisiens!!A quand la deuxième ......!!!

Magaly 26/11/2014 15:58

bah voilà, j'ai faim !... Toujours excellent Le Quinzième. Je regrette juste qu'il n ´y ait plus les desserts à partager, que je prenais seule ;-)

Alice 26/11/2014 08:51

Les desserts font juste rêver, merci pour ce beau reportage ! Je sens que je vais bientôt y faire un tour ;)

Coline de Périples gourmands 25/11/2014 14:02

Ohlalallaa je suis jalouse, je rêvais de ces gnocchis et ils n'y étaient pas lors de notre passage...
Ravie de voir que nous avons en tout cas le même avis !! :)

Clotilde 25/11/2014 18:10

oui Coline, les grands esprits ou plutôt les grands estomacs se rencontrent ;-)