Mathieu Pacaud n'est plus seulement le fils de son père et il l'affirme en ouvrant sa propre adresse, avenue Kléber, dans un espace volumineux et moderne, signé Gilles & Boissier. Loin de lui, l'idée de renier l'Ambroisie, au contraire, il saura garder la tradition de la haute-gastronomie au service de sa propre créativité.

Hexagone
Hexagone

Ma première visite fut pour un déjeuner et après la lecture du menu dans lequel le choix se fait entre deux entrées, deux plats et deux desserts, je privilégie le choix d'un plat la carte pour démarrer.
Lorsque le serveur apprend mon choix, il me dit clairement que je devrais prendre une entrée car "les portions des plats ne sont pas celles d'un plat". Ah….
D'abord étonnée, je lui précise ne pas avoir assez faim pour prendre entrée/plat/dessert et que je vais donc commencer par un plat. Il insiste, et c'est un peu agacée, que je lui dis que mon acolyte foodista du jour et moi allons donc partager une entrée. Moue du serveur qui, lourdingue, nous le déconseille clairement. Limite énervée, je me soustrais à sa "préconisation" en choisissant l'oeuf en blanc manger (cappuccino de céleri, truffe noire melanosporum).

Honnêtement, l'expérience démarre mal, j'ai vraiment l'impression qu'on nous pousse à la consommation, et ce type de restaurant n'est certainement pas le lieu de telles pratiques.

Après quelques mises en bouche acidulées (légumes racines travaillés en pickles), j'attends impatiemment la suite. Limite, je tapote sur la nappe...

Hexagone
Hexagone

Heureusement, à la découverte de cette entrée, grandement attendue (du coup), et surtout après sa dégustation, j'oublie l'incident du serveur et me concentre sur cette explosion de douceur et de saveurs à laquelle je viens de m'exposer…Cette entrée est certainement un futur plat signature, en tout cas, c'est un grand plat.

Hexagone

Et quand mon poisson arrive, je sens que je vais passer un grand moment: filet de Saint-Pierre poêlé (purée de coco-granny smith-chutney mangue ananas-cappuccino de curry).

Hexagone
Hexagone
Hexagone

Des couleurs, des jeux de textures, un juste équilibre des saveurs, du goût. Un plat franchement incroyable.
J'en aurais juste repris un deuxième. Il est vrai que les quantités ne sont pas énormes, le Chef joue sur les demi-portions a priori...

Je n'ai pas souhaité enchaîner sur un dessert, juste rester sur le souvenir de ce Saint-Pierre et me dire que je reviendrai le soir, avec plus de temps et plus d'appétit.

N'en déplaise à certains avis, j'ai trouvé la cuisine de Mathieu Pacaud légère, technique, savoureuse et fraîche.
En bref, une cuisine que j'aime. Et une cuisine qui ne devrait pas rester longtemps loin des étoiles…Je dis ça...

Hexagone
85 avenue Kléber - 75016 Paris
01 42 25 98 85

Menu déjeuner : 49€ / Menu Dîner : 90€

Commenter cet article

Coline de Périples gourmands 06/03/2015 09:56

C'est drôle, l'aspect "pousse à la consommation"... C'est exactement ce que j'avais ressenti et détesté à l'Ambroisie...