Il y a un an et demi, je m'étais laissée bercer par la gastronomie poétique proposée par ce chef Japonais, calme et ambitieux aux cheveux blonds.
Aujourd'hui, j'ai retrouvé cette précision et ces saveurs, avec encore un peu plus de maîtrise et de goût. Si. C'est possible.

La salle immaculée (une des plus élégantes de Paris à mon sens) n'est pas sans chaleur et l'attention portée à la décoration et à l'art de la table est plus que remarquable. Non seulement la vaisselle est belle à regarder, même vide, mais elle sublime chaque plat pour en faire visuellement des oeuvres d'art.

Kei (*) #2

Pour démarrer, avant les mises en bouche, comme pour remettre à zéro notre palais, nous est servi un glaçon de shiso pourpre au saké.

Kei (*) #2
Kei (*) #2
Kei (*) #2

Ravie, après la très équilibrée Saint-Jacques grillée, haddock fumé, cresson grillé, pomme verte, gelée de pomme verte et tuile de sarrasin, je retrouve le Jardin du Chef qui m'avait tant marquée : petits légumes de saison croquants accompagnés de saumon fumé au bois de hêtre.

Kei (*) #2
Je Jardin du Chef

Je Jardin du Chef

Un démarrage tout en légèreté qui permet de recevoir comme il se doit un plat absolument dingue: les gnocchis, truffe et belotta. Tout en rondeur, moelleux et gourmandise...Encore.

Kei (*) #2

Le bar et ses écailles croustillantes est servi avec une sauce au vin rouge et un morceau d'anguille fumée (j'aurais pu me passer de cette dernière pour être honnête).
Suit la grosse langoustine d'Ecosse fumée au foin qui nous est présentée dans sa cocotte de cuisson avant d'être délicatement dressée, accompagnée de champignons Shiitake, d'une bisque de langoustine et de cébette.

Kei (*) #2
Kei (*) #2
Kei (*) #2

Pour terminer cette série de plats, quoi de mieux pour moi qu'une tranche de ris de veau parfaitement cuit ?

Kei (*) #2

Avant de passer à la partie sucrée, on apprécie une délicate mousse de chèvre frais, gelée de cidre, huile d’olive de Sicile et poivre du Viêtnam.
Chez Kei, même les desserts sont légers. Après la fraîcheur acidulée, place à une revisite du tiramisu qui m'a franchement convaincue.

Kei (*) #2
Kei (*) #2
Kei (*) #2

Ai-je bien fait de revenir ? Sans nul doute. Il y a chez Kei, toujours autant d'émotion, de poésie et d'élégance. Le chef propose une cuisine française, inspirée des cuisines du monde, saupoudrée d'un soupçon de délicatesse japonaise. Le résultat est de haute voltige.
On sort le sourire aux lèvres, le ventre plein mais léger et l'envie folle de revenir.


Une seule question. Le Guide Michelin a-t-il oublié de passer ?

Kei
5 rue du Coq Héron - 75001 Paris
+33 1 42 33 14 74

Ouvert du mardi midi au samedi soir (fermé le jeudi midi)
Au déjeuner, 3 menus composés de 5 ou 8 plats à 55€, 120€ ou 155€
Au dîner, 3 menus composés de 6 ou 8 plats, à 99€ (sauf le samedi soir), 145€
ou 195€
Service voiturier le soir

Commenter cet article

okmi 09/01/2017 08:20

! Bonne journée ❤

Claire au Matcha 31/05/2016 15:16

Il faut absolument que je teste cette adresse :)! Bonne journée

Deborah 12/04/2016 15:03

J'y suis allée il y a un peu moins d'un mois et nous avons ADORE !!! J'avais écrit pour avoir le tiramisu mais nous avons eu un autre dessert tout aussi bon !
C'était délicieux, fin, très bien présenté... parfait !