J'ai voulu tester le 39 V qui faisait partie de la liste des restaurants participant à l'opération Tous au Restaurant (à l'initiative d'Alain Ducasse, la formule "Votre invité est notre invité" permet de découvrir des restaurants en ne payant qu'un repas sur deux). Or, cette opération ne dure qu'une semaine et bien entendu, dès le lendemain de son lancement officiel je n'ai jamais pu réserver dans un seul des restaurants qui me plaisaient dans la liste, le quota des menus dédiés à l'opération était dépassé dans la plupart d'entre eux. Opération marketing ? hum hum... Bref, tant pis, je me suis dit que ça me permettrait de connaître ce restaurant niché au dernier étage d'un immeuble haussmannien dans le chic Paris 8.

le 39 V

J'ai bien aimé le principe de l'entrée assez intimiste, prendre l'ascenseur pour monter au 7ème Ciel...ouh la je m'emballe ! monter au restaurant quoi, c'est déjà pas mal.

J'ai bien aimé la magnifique cuisine ouverte et exposée aux yeux de tous et les larges baies vitrées donnant sur une terrasse où il doit être très agréable de prendre un verre ou de dîner quand le temps le permet.

La cuisine

J'ai moins aimé la luminosité de la salle, trop sombre, qui ne permet pas de bien voir le contenu des assiettes.

Trois menus dégustation respectivement à 95, 125 et 195 € (avec accords mets-vins) sont proposés, les entrées de la carte oscillent entre 26 et 38 € , les plats entre 32 et 72€. En plus de l'étoile, paie-t-on l'emplacement du restaurant ? On dirait bien...

Côté papilles, une cuisine française assez classique que j'ai trouvée pas mal...mais pas dingue. Je m'attendais à plus de surprise et plus de finesse.

Brioches au fromage pour démarrer

Amuse-bouche (poisson cru et velouté de tomate)

Mon entrée "Oeuf gros fermier de M. Denfert, cuit mollet, langoustines, et légumes au bouillon rafraîchi" était intéressante mais ce n'était ni assez chaud, ni assez relevé pour moi.

Oeuf mollet et langoustines

Thon rouge et légumes d'été sautés à cru

J'ai enchaîné sur le poisson en direct des criées à la plancha. Voyez vous-même l'assiette...

Le poisson de la criée

Je ne me suis pas laissée tenter par un dessert, ce qui est extrêmement rare (gourmande comme je suis !) et deux de mes trois acolytes du soir se sont également abstenus...Allez comprendre !

Verdict, un restaurant moderne, très bien placé mais peut-être plus destiné à des touristes en recherche d'un restaurant parisien branché car de mon côté, j'ai été très déçue de mes assiettes.

39 V 39 avenue George V - 75 008 Paris 01 56 62 39 05

Commenter cet article

argone 28/11/2013 11:31

comme toi je n'aime pas les salles trop sombres où véritablement on ne voit pas ce qu'on mange. Je n'aime pas les néons mais quand même entre les deux il y a une marge ... et cette opération tous au restaurant me laisse perplexe aussi parfois ... des fois tu fais une très bonne affaire, d'autres fois c'est la grosse déception et c'est dur de réserver....