Cela faisait longtemps que je n'étais pas revenue dans mon quartier de coeur, les Batignolles. Petite émotion à battre le pavé de mon ancien QG et à découvrir les boutiques et restaurants qui ne cessent de fleurir...Mais trêve de nostalgie !

Lorsque j'y vivais, j'ai eu la chance d'assister à la naissance d'une pâtisserie d'un nouveau genre, Acide. Pourquoi nouveau genre ? Tout d'abord, un décor immaculé qui fait ressortir les couleurs pétillantes des macarons, spécialités de la maison. Ensuite, une présentation originale puisque chaque macaron a son prénom (vous pourrez ainsi déguster Guillaume, Julie ou encore Bruno) et enfin, parce que ces macarons, croyez-moi, valent le détour !

La boutique Acide Macaron

La juste taille, la juste dose de ganache, les jolies couleurs et ce goût...acidulé qui vous chatouille littéralement les papilles. Car comme le nom de la pâtisserie l'indique, le côté acidulé est la marque de fabrique de ce jeune chef pâtissier Jonathan Blot.

Si vous êtes comme moi, fan de macarons, il vous faut goûter à cette version toute particulière. Il y a en a pour tous les goûts. Du classique caramel beurre salé (Jean-Paul, une tuerie), en passant par le côté régressif du Julie (bubble) qui vous ramènera des années en arrière lorsque vous mastiquiez votre Tubble gum (mais si, rappelez-vous !), en vous arrêtant sur Guillaume (lait de coco, coquelicot, amande) et en scotchant sur Renata (thé vert et jasmin) sans oublier l'emblème de la maison, Acide (fruits de la passion et acide citrique), vous voudrez tous les goûter ! Cela tombe bien, des versions mini (vraiment trop mignonnes) de toutes les variétés sont présentées, en assortiment, dans un joli tube transparent. On pourrait presque le garder en déco. Oui mais...non, c'est trop bon !

Les assortiments minis

Après un joli succès, Jonathan, sa femme Renata et leur équipe ont préparé l'ouverture d'un salon de thé, rue des Moines, non loin de la pâtisserie rue Legendre.

Acide, le restaurant de desserts

Pour nous accueillir, une vitrine remplie de pâtisseries toutes plus appétissantes les unes que les autres. Mais attention, ici on privilégie la qualité à la quantité donc la carte n'est pas extensible. Au fond du restaurant, on devine le laboratoire où sont exécutées de mains de maître toutes ces merveilles.

La déco est soignée, on sent que le Chef aime le beau et l'art. Rien n'a l'air choisi au hasard à l'instar du chariot de pâtisseries et viennoiseries, magnifique, du designer Guillaume Piéchaud ou encore du graffiti qui orne le mur principal ou du service en porcelaine de Saint-Pétersbourg, un brin kitch mais so chic.

Alors qu'est-ce qu'on mange ? Et bien, tout dépend de l'heure de la journée et de vos envies. Le salon vous ouvrira ses portes pour un simple café (un vrai) ou un petit-déjeuner (3 formules de 8 à 13,5€), un déjeuner ou encore une pause sucrée. A noter qu'au restaurant, vous ne retrouverez pas de macarons. La spécialité de la maison est réservée à sa boutique historique, pas de mélanges des genres. Malin !

Lors de mon passage, j'ai hésité à prendre l'assiette d'oeufs fermiers et lard colonnata (11€) mais ai finalement opté pour la foccacia du jour (6€) qui me tendait les bras (jambon, salade et crème d'artichaut). Simple mais servie avec une salade, mélange de jeunes pousses et d'herbes fraîches, c'était parfait.

Focaccia du jour

Pour accompagner mon repas, j'ai choisi une limonade au pamplemousse, préparée à la demande. Ca change des endroits branchouilles où l'on nous sert des nouveautés en bouteilles au gingseng, thé ou encore au soja.

Limonade maison au pamplemousse

Pour terminer sur une note sucrée et accompagner mon café, j'ai privilégié un financier pistache-framboise et une fine part de cake au citron aux pâtisseries que je réserverais à un à futur goûter par manque d'appétit. Le choix a été difficile car on nous propose tout de même un cheesecake mandarine, un mont-blanc marron et cassis, un Paris-Brest à la noisette du Piémont ou une Tarte au Citron de Sicile ! Le financier était délicieux, une enveloppe croustillante, et à l'intérieur, du moelleux à souhait. Le cake m'a moins plu car trop chargé en graines de pavot à mon goût.

Mon café "gourmand"

J'avoue que la petite touche "mini-macaron" avec le café a fini de me conquérir.

Trop mignon !

En bref, un joli moment, dans un endroit moderne et confortable où je reviendrai pour un thé-goûter avec mes copines ! PS : en sortant, faites comme moi, passez par la boutique de macarons. C'est important les souvenirs ;-)

Macarons jolis jolis

 

Acide Macaron 72 Rue Legendre – 75017 Paris 01.53.11.19.51

Acide, restaurants à desserts 24 rue des Moines - 75017 Paris

 

Commenter cet article

katia 16/12/2013 12:07

j'adopte! ça à l'air vraiment sympa! merci pour cette adresse:-)

argone 16/12/2013 11:46

Je m'interrogeais justement sur le nom de cette pâtisserie ... des mini-macarons ? oh la belle excuse pour en goûter encore davantage ! ;-)